La collaboration avec les instrumentistes

Les étapes de la création – violon, alto, violoncelle

L a recherche d’un violon est un moment très important dans la vie d’un musicien ; ce choix l’accompagne pendant de longues années.

Le luthier doit être un guide et comprendre l’attente et le besoin de chaque instrumentiste pour l’aider à atteindre l’excellence qu’il recherche.

Dans cette démarche, c’est l’écoute et le dialogue qui prévalent dans la relation pour répondre aux attentes de l’instrumentiste et construire son projet d’instrument.
L’échange se noue et se développe autour de trois éléments clés…

  • L’histoire de l’oreille de l’instrumentiste qui s’est façonnée dans la pratique de ses instruments précédents
  • Les réactions du musicien à plusieurs modèles d’instruments
  • Et enfin, la formulation directe des attentes de l’instrumentiste et des exigences de ses projets artistiques.
S’ensuit l’élaboration et la création d’un instrument correspondant aux besoins spécifiques de l’instrumentiste. Son aboutissement est la présentation de l’instrument fini au musicien.

Il est primordial de comprendre qu’à ce stade d’éventuels ajustages de sonorités et de confort de jeu sont réalisables.

Après une période d’essai de quelques semaines, l’instrumentiste confirme ou infirme son acquisition.

Par la suite, par sa pratique journalière, le musicien façonne le son de son instrument en lui apportant sa propre empreinte selon sa vision artistique ; le luthier reste à sa disposition pour pérenniser la relation sur le long terme et suivre l’évolution du musicien et de ses recherches de sonorités.
Dans un souci de pleine satisfaction, les 5 premières années de service après vente – entretien, ajustages de sonorité… – sont incluses dans le prix de l’instrument.

L’intégrité de l’instrument et de chacune de ses pièces sont garanties à vie.